3 octobre 2017

Medjo, Ernesto, Anaïs, Nora, Ludovic…vivent en Nouvelle-Calédonie. Ils ont décidé de ne pas rester inactifs face aux perturbations et aux dangers dus au changement climatique auxquels sont confrontées leurs populations. En intégrant le réseau ePoP, ces jeunes volontaires du Pacifique se mobilisent en allant rencontrer et filmer leurs « anciens », souvent des proches ou des membres de leurs familles qui ont vécu et vivent ces perturbations au quotidien.

 


Plus de photos de l’ePOP Camp à Nouméa sur notre page Facebook